Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.

Greffe du tribunal de commerce: Agen

Coordonnées du Greffe du Tribunal de Commerce :

COORDONNÉES
6 RUE LOMET
47000 AGEN
Tel : 05 53 77 34 15
Fax : 05 53 77 34 18
www.greffe-tc-agen.fr

GREFFIERS
Maître LASSERRE Christophe
Maître LANDEL Valéry
HORAIRES D’OUVERTURE
Du Lundi au Vendredi : 9 h00 -12h30
Du Lundi au Jeudi : 13h30 à 16 h 00

Le Greffe du Tribunal de Commerce permet l'obtention d'un extrait KBIS, de même que la Chambre de Métiers et d'Artisanat (CMA Agen) permet l'obtention d'un extrait D1. Utilisez le formulaire de recherche ci-dessus afin de commander un extrait K-Bis avec QR code, un extrait D1, les statuts juridiques ou les comptes annuels d'une entreprise.
Située au sud-ouest de la France, Agen est une commune du département de Lot-et-Garonne dont elle est la préfecture, en région Nouvelle Aquitaine. C’est une ville de deux mille ans d’histoire qui regroupe aujourd’hui plus de trente-cinq mille habitants. Elle est connue grâce à son fleuve qui a marqué les esprits par des inondations répétitives dues aux mouvements de cru et de décru mais qui permet également  un certain essor commercial. Plusieurs digues ont été érigées afin de parer à ces mésaventures. Elle est une ville avec un riche patrimoine historique et architectural qui s’est d’avantage enrichi au cours des siècles notamment au dix-neuvième avec la création de plusieurs boulevards, de maisons d’art et d’immeubles haussmanniens. Sur le plan économique, elle fait d’énormes efforts dans le secteur tertiaire, notamment dans le commerce et dans le tourisme.

Histoire de la cité

Elle serait habitée dès le néolithique. Des fouilles révèlent d’importantes infrastructures d’une ville gallo-romaine comme un Théâtre ce qui est assez surprenant pour une ville de moyenne envergure à cette époque. Cela montre que la ville n’a pas fini de nous surprendre et que la destruction de ses plus importants vestiges ne nous permet pas de jauger véritablement l’importance et la taille de la ville à cette époque.
Elle était assez peuplée, sa richesse était due à des activités de transit boostées par l’implantation de la religion chrétienne dès les premiers siècles de notre ère. Elle n’échappa pas aux nombreuses invasions de l’époque du moyen âge avec les Vandales, les Francs ou les Vikings. La place de la religion fait que ses principaux vestiges sont des monuments religieux tels que des églises. Elle ne fut jamais totalement dépeuplée ou ruinée malgré la guerre des cent ans et les guerres de religions à la suite desquelles elle enclenche une reconstruction aussi bien économique qu’intellectuelle. Elle sera ensuite freinée par les coups de la révolution française et de la révolution industrielle du dix-neuvième siècle suivi des deux guerres, des épisodes de famines, d’épidémies et de conditions climatiques désastreuses. La ville s’établie aujourd’hui sur une surface beaucoup plus importante ce qui a été possible grâce à l’érection de digues pour lutter contre les inondations causées par le fleuve.

Sur le plan socio-économique

Son patrimoine architectural s’est atrophié avec les démolitions lors de la révolution et la démolition d’autres qui menaçaient de s’effondrer, pour des raisons de sécurité publique. Parmi les infrastructures qui ont survécu, nous pouvons citer la cathédrale Saint- Caprais construite depuis le premier millénaire d’une basilique épiscopale et qui fut saccagée par les Normands au neuvième siècle puis reconstruite, ensuite érigée en cathédrale en 1802.  Il y a également la chapelle Notre Dame du Bourg, l’église du Martrou, le Musée des Beaux-Arts crée en 1876, le marché couvert, etc.
Sur le plan économique, Agen doit sa notoriété à la culture du pruneau OAC.  C’est un important pôle de l’industrie agro-alimentaire et abrite le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie de Lot-et-Garonne. Sur le plan sportif elle est friande de la course automobile, des courses hippiques et des sports nautiques comme le kayak.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.