Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.

Greffe du tribunal de commerce: La Roche-sur-Yon

Coordonnées du Greffe du Tribunal de Commerce :

COORDONNÉES
55 RUE HOCHE
85017 LA ROCHE SUR YON CEDEX
Tel : 02 51 37 67 05
www.greffe-tc-larochesuryon.fr

GREFFIERS
Maître PRINTEMS Patrix
Maître PRINTEMS Alix
HORAIRES D’OUVERTURE
8h30 à 12h/14h à 18h sauf le vendredi 17 h

Le Greffe du Tribunal de Commerce permet l'obtention d'un extrait KBIS, de même que la Chambre de Métiers et d'Artisanat (CMA La Roche-sur-Yon) permet l'obtention d'un extrait D1. Utilisez le formulaire de recherche ci-dessus afin de commander un extrait K-Bis avec QR code, un extrait D1, les statuts juridiques ou les comptes annuels d'une entreprise.
La Roche-sur-Yon est la préfecture du département de Vendée en région Pays de la Loire. Elle est située au centre-ouest de la France, au cœur du bocage vendéen, dans la vallée de l’Yon. Elle est dans le domaine sud armoricain. C’est un pôle urbain, économique et universitaire du département avec des fonctions diversifiées et pas  moins de soixante mille étudiants. Elle est également le pôle démographique du département avec plus de cinquante mille habitants. L’origine du nom de la ville vient de la composition de son territoire et de sa situation géographique. Ainsi, la ville est construite sur un roc et est traversée  par la rivière Yon. Elle est une exception en Europe en ce qu’elle a eu à changer de nom huit fois en moins d’un siècle.

L’histoire de la ville

D’après les vestiges retrouvés, la ville fut occupée depuis la préhistoire.  Au moyen âge, elle passe à plusieurs mains au gré des alliances et des coups d’Etats et devient une principauté. Sa notoriété lui vient de Napoléon qui, au début du dix-neuvième siècle, prend un décret impérial pour y installer la préfecture.  Cela faisait partie de la politique d’accalmie des territoires de l’Ouest de la France suite aux péripéties de la révolution française. Elle devint ainsi un pôle administratif et militaire totalement réaménagé autour de quatre quartiers centralisés autour d’une grande place. On y construit de majestueux édifices tels que l’église Saint-Louis. Elle a fêté ses deux cents ans en 2004 par l’organisation de beaucoup de manifestations culturelles et des mémoriaux.

Le secteur socio-culturel

Bien que créée par Napoléon pour sa gloire, la ville ne s’est réellement développée qu’avec l’arrivée du chemin de fer plus de soixante ans après. C’est en ce moment que l’on commence à noter une croissance démographique considérable bien qu’aujourd’hui la répartition par tranche d’âge montre une population relativement vielle.  Sur le plan éducatif, elle est le siège de beaucoup d’universités et d’écoles de formation professionnelle. Son patrimoine culturel est assez riche avec une église construite par Napoléon en 1829 sur le modèle des basiliques antiques. Il y a également les abbayes des Fontenelles depuis le début du treizième siècle et d’autres monuments tels que la statue équestre de Napoléon, un musée municipal construit en  1877, etc. Enfin, elle dispose d’un riche patrimoine végétal, régulièrement récompensé au concours des villes et villages fleuris.

Le secteur économique de la ville

C’est une ville récente mais qui dispose de nombreuses potentialités. Elle est devenue un pôle d’attractivité économique. Elle abrite le siège d’importantes entreprises telles que Cougnaud et Akena, ainsi que de grandes firmes dans le domaine électronique, électrique et pneumatique. Elle tire l’essentiel de ses ressources dans le secteur tertiaire, notamment dans le secteur commercial, de l’intermédiation et des services. La part du secteur primaire est très faible avec moins de un pour cent et le taux de chômage avoisinant les huit pour cent au début des années 2000.  Elle abrite le siège de la Chambre de Commerce et d’Industrie du département et s’occupe de la gestion du port des Sables-d’Olonne.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.