Kbis.services est une plateforme privée distincte des administrations publiques, vous avez la possibilité d'effectuer vos démarches sans coût supplémentaire auprès des greffres des tribunaux de commerce.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service privé d'intermédiation entre les usagers et
les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.
FAQ
MENU
FAQ

Installer son entreprise à l'étranger

Si vous possédez déjà une entreprise qui jouit d’une bonne renommée sur le territoire, le meilleur moyen d’accroitre son chiffre d’affaires est de s’étendre sous d’autres cieux. Cependant, l’implantation d’une société à l’étranger est loin d’être une tâche aisée. En effet, cette démarche requiert de la volonté, des capitaux et surtout une bonne stratégie. À en croire de nombreux observateurs, il s’agit d’une démarche complexe qui doit se préparer. Vous voulez savoir comment se développer à l’international, voici les actions à adopter.



Comment se préparer pour conquérir l’étranger ?

Dans un environnement concurrentiel où les entreprises rivalisent d’ingéniosité, conquérir de nouveaux marchés devient une nécessité. Or ce résultat est le fruit d’une démarche structurée qui s’amorce avec la prise d’information.

À qui s’adresser pour commencer le processus ?

Conquérir un marché dans un autre pays ne s’improvise pas. Pour augmenter les chances de réussite, il faut s’adresser aux organismes spécialisés dans les conseils, dans l’appui constitutionnel et financier. Ici les recours sont nombreux. Par exemple, vous pouvez vous diriger vers :
  • Les ambassades ;
  • La direction générale du commerce extérieur ;
  • Les différents conseillers du commerce extérieur. ;
  • La compagnie d’assurance pour le commerce extérieur.


À ces différentes institutions, on peut ajouter les fonds d’études d’aide au secteur privé ou encore les chambres de commerce pour l’industrie.

Quel endroit choisir pour son implantation ?

Une fois la prise d’information effectuée, il est impératif de savoir à quel endroit votre entreprise va s’installer. Il s’agit de cibler la zone d’investissement, et d’étudier de près les avantages et inconvénients de s’implanter à l’étranger et dans un pays en particulier. Cette étape passe également par la prise des informations suivantes :


  • La situation économico-politique du pays choisi ;


  • L’étude du cadre fiscal (savoir s’il est avantageux ou non pour tous vos services) ;


  • Connaitre le pouvoir d’achat de la population ;


  • Maitriser parfaitement l’histoire et la culture du pays ;


  • Identifier les ressources sur place et les compétences nécessaires ;


  • S’assurer de l’existence des différents créneaux porteurs dans votre secteur d’activité.



En réalité, toutes ces démarches intègrent la faisabilité de votre projet.
Cette étude de marché peut être complétée par la participation aux salons professionnels.

Comment définir son potentiel et sa marge d’action ?

Avant de posséder un bureau de représentation à l’étranger , il est impératif pour l’entreprise de déterminer ses forces et ses faiblesses. Trois niveaux d’évaluation sont nécessaires pour mener cette étape à son terme.



  • La mise sur pied d’une politique de recrutement pour acquérir le personnel et le savoir-faire pour s’implanter dans un marché à la fois nouveau et concurrentiel ;


  • Élaborer minutieusement une stratégie commerciale et marketing ;


  • Se préparer à faire face aux différences culturelles.



Comment choisir son mode juridique ?

Il existe plusieurs formes juridiques dans l’entrepreneuriat et chacune d’elle a ses avantages. Votre choix répondra sans aucun doute à vos besoins. Vous pouvez opter pour :


  • L’ouverture d’une filiale ;


  • Une franchise ;


  • Une succursale ;


  • Le rachat d’une entreprise locale ;


  • La concession ;


  • L’ouverture d’un bureau de représentation ;


  • La joint-venture.



Il est important de préciser que ladémarche d’implantation d’une entreprise à l’étranger s’étale sur plusieurs années.