Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.
FAQ
FAQ

Quels livres comptables doit tenir une entreprise ?

Afin d’assurer un bon suivi des activités au sein d’une entreprise, la tenue de certains livres comptables et certains registres apparaît comme une nécessité. Cela est régi par des réglementations qui rendent obligatoires ces documents comptables dans certains cas et ce que vous soyez une personne physique ou morale. Découvrez ici ces livres comptables dont la tenue est obligatoire au sein de l’entreprise.


 

Quelques éclaircissements sur la tenue de livres comptables

Tenir un livre comptable est une pratique qui s’impose à toutes les entreprises intervenantes en tant que commerçant ou intervenant dans le commerce à l’exception de de types d’entreprises que nous citons ici :

  • Les personnes physiques exerçant une activité commerciale et considérées comme micro-entreprise

  • Les personnes considérées comme des micro-entrepreneurs

 
Les documents comptables dont la tenue est obligatoire se doivent d’être gardés sur une période de dix années et en copie originale, cela sous-entend que le livre comptable à conserver sur cette durée est l’original. Il peut se présenter sous la forme de manuscrits cas des registres physiques ou encore de fichiers électroniques.
 

Le livre-journal : un livre comptable indispensable

Ce document comptable enregistre toutes les opérations liées au capital de la société. Il est employé de deux manières que vous vous exposons ici :

  • Certaines sociétés y effectuent la totalité de leurs écritures, alors il devient un livre-journal multifonctionnel

  • D’autres entreprises font usage de différents registres comptables comme les registres auxiliaires (ils concernent les ventes, les achats et le recensement des opérations bancaires). Ici le livre-journal joue un rôle de centralisation des informations présentes dans les livres secondaires.

 
Pour faciliter les contrôles comptables ces entreprises font usage des livres secondaires car ces derniers recensent quotidiennement les opérations effectuées au sein de l’entreprise.
 

Le grand livre :  un document comptable nécessaire

Il effectue un recensement des opérations présentes dans le livre-journal mais les d’une autre manière. Le grand-livre recense les opérations comptables en les classifiant par compte. L’activité comptable de la société est donc passée en revue et chaque opération est associée au comptable l’ayant effectué. Comme le livre-journal qui dispose de registres secondaires, le grand-livre peut également en disposer. Il sera donc considéré comme un grand livre général.

Le livre d’inventaire : un livre comptable pour l’estimation des biens de l’entreprise

Le livre d’inventaire se démarque des deux autres documents comptables présentés plus tôt. Il recense les actifs et passifs dont l’entreprise est propriétaire. Il se doit d’être précis afin de faciliter la réalisation des bilans au sein de l’entreprise. Dans ce registre, sont également enregistrés les informations telles que :

  • Le stock de produits disponible au sein de l’entreprise

  • Les informations liées aux dettes des fournisseurs

  • Les immobilisations financières effectuées par l’entreprise

  • Les immobilisations corporelles et incorporelles effectuées par la société

  • Les créances de la clientèle

       
Pour les entreprises dont les exercices comptables ont débuté à partir du début de l’année 2016, le document comptable d’inventaire ne figure plus dans les registres comptables à tenue obligatoire et ce selon des ordonnances et décrets datant de l’année 2015.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.