Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.
FAQ
FAQ

Comprendre le régime matrimonial de la séparation des biens

En tant qu'entrepreneur, il est important de comprendre le régime matrimonial de la séparation des biens. Le régime matrimonial de séparation de biens est un cadre juridique qui s'applique aux couples mariés. Il est important de comprendre ce régime et ses implications, afin que les couples soient conscients de leurs droits et obligations avant de se marier ou de changer de régime matrimonial. Dans cet article, nous discuterons de ce qu'implique le régime matrimonial de séparation de biens, de son fonctionnement et des raisons pour lesquelles il peut être un bon choix pour certains.



Qu'est-ce que le régime matrimonial de séparation de biens ?

Le régime matrimonial de séparation de biens est un accord juridique entre deux conjoints qui définit la manière dont ils partageront leurs biens en cas de divorce. En vertu de cet accord, chaque conjoint conserve ses propres biens, ce qui signifie que si l'un des conjoints acquiert un bien pendant le mariage - par exemple une maison ou une voiture - il reste uniquement à son nom. Il en va de même pour les dettes : toute dette acquise par l'un des conjoints reste exclusivement à son nom, même après la fin du mariage.

Cela peut être bénéfique car cela signifie que chaque conjoint est individuellement responsable des biens ou des dettes acquis pendant le mariage. Cela signifie que si un conjoint accumule des dettes - ou si un conjoint perd de l'argent en raison d'un investissement qui a mal tourné - l'autre conjoint n'est pas tenu responsable de ces pertes. Les deux conjoints sont ainsi protégés contre les pertes financières dues aux actions ou aux décisions de l'autre.

Comment cela fonctionne-t-il ?

Pour que ce type de régime matrimonial fonctionne efficacement, les deux conjoints doivent accepter de se conformer à ses règles et règlements et signer un document à cet effet. Ce document décrit les droits et les obligations de chacun en vertu de la loi et définit la façon dont les biens doivent être divisés s'ils décident de divorcer à un moment donné dans l'avenir.
L'accord précise également quels éléments sont considérés comme des biens séparés (c'est-à-dire appartenant à une seule personne) et quels éléments sont considérés comme des biens communs (c'est-à-dire appartenant aux deux personnes).

Pourquoi s'agit-il d'un bon choix ?

Le régime matrimonial de séparation des biens peut être un bon choix pour les couples qui ne veulent pas réunir tous leurs biens dans un seul pot, mais qui veulent tout de même un certain degré de protection financière au cas où quelque chose se produirait plus tard (p. ex., un divorce).
Elle peut également être avantageuse pour les couples qui ont des niveaux de revenu différents ; puisque chaque conjoint conserve la propriété de ses biens individuels, il n'y aura pas de problèmes de contributions inégales au moment de partager les biens à la fin du mariage. En outre, comme chaque personne est responsable de ses propres dettes contractées pendant le mariage, aucun des partenaires ne supportera une charge financière excessive si les choses ne se passent pas comme prévu

Conclusion

Le régime matrimonial de la séparation des biens offre de nombreux avantages à ceux qui cherchent à se protéger contre des événements imprévus comme le divorce ou la faillite. En comprenant ce qu'il implique et comment il fonctionne avant de signer un tel accord, vous pouvez vous assurer que vos droits sont protégés tout en bénéficiant de certains avantages comme la confidentialité en ce qui concerne les finances et les dettes contractées pendant votre mariage.
En fin de compte, la décision de savoir si ce type d'accord vous convient dépend de votre situation particulière ; toutefois, le fait de comprendre ce qu'il implique peut vous aider à prendre une décision éclairée quant à savoir s'il serait bénéfique pour vous et votre partenaire à l'avenir.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.