Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.

Greffe du tribunal de commerce: Castres

Coordonnées du Greffe du Tribunal de Commerce :

COORDONNÉES
3 RUE DE LA PLATE
81100 CASTRES
Tel : 05 63 62 58 80
Fax : 05 63 74 84 53
www.greffe-tc-castres.fr

GREFFIERS
Maître ESPEL Patrick
HORAIRES D’OUVERTURE
9H à 12H/14H à 17H00

Le Greffe du Tribunal de Commerce permet l'obtention d'un extrait KBIS, de même que la Chambre de Métiers et d'Artisanat (CMA Castres) permet l'obtention d'un extrait D1. Utilisez le formulaire de recherche ci-dessus afin de commander un extrait K-Bis avec QR code, un extrait D1, les statuts juridiques ou les comptes annuels d'une entreprise.
La ville de Castres se trouve à l’intérieur de la région d’Occitanie. Elle est le seul arrondissement de la subdivision du Tarn et le centre administratif de la circonscription de Castres en France. Cette commune française jouit d’une excellente réputation qui a fait l’objet de sa reconnaissance en tant que ville au riche passé historique. D’abord cette ville a vu naître celui qui a défendu les ouvriers et l’unité des forces politiques syndicales de gauche au 19e siècle, Jean Jaurès. Elle abrite le musée nommé Francisco Goya en hommage au célèbre artiste espagnol. Dans la ville on y trouve également l’église Saint – Benoît reconnue comme la première église de la ville tout récemment, les hôtels anciens et la tour Saint – Benoît, tout cela faisant partie du patrimoine historique de la ville qui lui confère tout son prestige et la reconnaissance. La ville a aussi une bonne réputation sur le plan sportif grâce à sa performante équipe du football américain.

La cathédrale Saint – Benoît

La cathédrale Saint – Benoît à la liturgie catholique, a été construit à partir du 11e siècle pour le clocher et se termine au 17e siècle pour le corps de la cathédrale. Cette longue période de construction est due aux deux démolitions qu’elle a subi par la faute des calvinistes. Elle est aujourd’hui et depuis la moitié du 20e siècle reconnue comme patrimoine historique de la ville de Castres. Etant l’une des premières églises qui ont vu le jour dans la ville, elle est aussi la plus élevée en altitude. Cette église bâtie sur le style romain et baroque, n’a gardé qu’un seul vestige de son passé, son clocher.

L’hôtel Nayrack

C’est après les guerres de religion et à des fins de développement économique que l’hôtel de Nayrack, communément appelée, ou encore l’hôtel Jean Oulès, de son nom d’origine, a vu le jour au sein de la ville de Castres pour y loger les nobles de la région. Aujourd’hui, cet hôtel est reconnu comme un patrimoine historique et cela depuis 1937. Ce monument historique doit son nom à la famille bourgeoise de l’époque qui l’avait acquis et qui en furent les seconds propriétaires après Pierre de Thomas de Labarthe. Le style qui accompagne la construction de cet hôtel est celui de l’architecture de la Renaissance d’origine italienne qui correspond à la mode de l’époque et historiquement lié à l’éducation de l’outillage grecque et romain.

Le climat

Le climat de la ville de Castres se distingue de celui des autres villes qui est bien souvent de type méditerranéen. Il peut – être assimilé au climat de l’Aquitaine orientale mais pas totalement à cause de la méditerranée qui est autour de la ville ainsi que des montagnes. L’hiver arrive plus fréquemment dans cette zone que dans le reste de la région. D’une manière générale, l’hiver est assez dur même si les températures ne vont pas plus bas que la norme. En été, il est très rare d’assister à des chaleurs intenses. La plupart du temps, les températures sont plus douce ce qui rend la ville très agréable à vivre. Cependant on y retrouve quelques précipitations notamment en hiver et au printemps.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.