Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.

Greffe du tribunal de commerce: Tarbes

Coordonnées du Greffe du Tribunal de Commerce :

COORDONNÉES
SQUARE MAURICE TRELUT
65013 TARBES CEDEX 9
Tel : 05 62 51 77 77
www.greffe-tc-tarbes.fr

GREFFIERS
Maître OYHEREGUY Patrick
Maître PRIEUR Grégoire
HORAIRES D’OUVERTURE
08.00-12.00/14.00-16.30

Le Greffe du Tribunal de Commerce permet l'obtention d'un extrait KBIS, de même que la Chambre de Métiers et d'Artisanat (CMA Tarbes) permet l'obtention d'un extrait D1. Utilisez le formulaire de recherche ci-dessus afin de commander un extrait K-Bis avec QR code, un extrait D1, les statuts juridiques ou les comptes annuels d'une entreprise.
Commune du sud-ouest de la France, Tarbes  est la préfecture du département des Hautes-Pyrénées. Elle est non loin de la frontière entre la France et l’Espagne en région Occitanie. Sur une petite ville d’un peu plus de quinze kilomètres carrés, capitale historique du comité de Bigorre et qui s’est très tôt industrialisée. En effet, elle est spécialisée dans les industries de pointe telles que l’aéronautique et dispose d’un pôle universitaire avec un campus situé face aux Pyrénées. Elle s’est investie également dans l’industrie agro-alimentaire, notamment avec des variétés locales comme le haricot tarbais et dispose d’un grand marché. En adéquation avec sa surface, elle a une population de moins de cinquante mille habitants.

L’histoire de la ville

La cité est fondée au troisième siècle avant JC et fut d’abord un grand marché où se rencontraient des marchands aquitains pour le commerce du sel principalement. C’est vraisemblablement, la colonisation romaine qui en fait une ville habitée par des sédentaires et y installa une tradition agricole et artisanale, attestée par la découverte d’ateliers de potiers et de tisserands.
Au moyen âge, la ville s’atrophie sous l’effet de nombreuses invasions dont celles des Vikings et suite auxquelles la ville essayait de se remettre sur pied autour de la cathédrale dans la Sède jusqu’à l’arrivée de la guerre de religions. Ainsi, les troupes de Jeane d’Albret incendient la cathédrale et les autres édifices catholiques, la population massacrée. S’en suivront les épidémies de peste, la famine et autres guerres et invasions au fil des siècles. La renaissance de Tarbes aura lieu au dix-septième siècle avec la reconstruction du palais épiscopale, d’un troisième hôpital et de nouveaux couvents. Le siècle suivant marqua un développement démographique de même que des avancées considérables dans l’agriculteur, l’artisanat et le commerce. Sur le plan industriel, un atelier de construction d’artillerie y est installé à la fin du dix-neuvième siècle, Tarbes devenant ainsi une ville industrielle et militaire. C’est ce qui lui a permis sa contribution mémorable en artillerie dans les deux guerres.

L’économie de Tarbes

De par sa position géographique elle est éloignée des pôles d’influence économique régionale de France telles que Bordeaux, Toulouse et Montpellier. Elle ne bénéficie donc pas du dynamisme de ces géants économiques. C’est la raison pour laquelle elle est obligée de collaborer avec des communes environnantes telles que Pau et le Béam afin de constituer un pôle économique concurrentiel. Elle s’investie dans le domaine de la construction ferroviaire, de l’aéronautique et du spatial. Elle reste une ville industrielle malgré quelques difficultés comme la disparition de l’Arsenal GIAT. Elle reste un leader dans la construction d’aéronef avec notamment les industries Daher-Socata et une sous-traitance qu’elle effectue au niveau d’Airbus. Elle dispose également d’une usine spécialisée dans les systèmes de traction ferroviaire et les appareillages.
Sur le plan touristique, elle constitue un important pôle du tourisme des Pyrénées avec une vue dégagée des montagnes et des Pyrénées. Pour le développement de ce secteur, elle s’est équipée d’infrastructures diverses telles que des hôtels, des restaurants et des parcs. Elle est ainsi le siège du Parc National des Pyrénées.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.