Kbis.services : service privé et indépendant d'intermédiation entre les professionnels et les greffes des tribunaux de commerce pour l'obtention d'extrait KBIS par Internet.
Commander un extrait Kbis par Internet
Service B2B d'intermédiation entre les professionnels
et les Greffes des Tribunaux de Commerce en France.

Greffe du tribunal de commerce: Toulouse

Coordonnées du Greffe du Tribunal de Commerce :

COORDONNÉES
PLACE DE LA BOURSE BP 7016
31068 TOULOUSE CEDEX 7
Tel : 05 61 11 02 00
www.greffe-tc-toulouse.fr

GREFFIERS
Maître FAVRE Anick
Maître GIUSEPPIN Denis
Maître MONSEGU Frédéric

Le Greffe du Tribunal de Commerce permet l'obtention d'un extrait KBIS, de même que la Chambre de Métiers et d'Artisanat (CMA Toulouse) permet l'obtention d'un extrait D1. Utilisez le formulaire de recherche ci-dessus afin de commander un extrait K-Bis avec QR code, un extrait D1, les statuts juridiques ou les comptes annuels d'une entreprise.
Une des communes du sud de la France, Toulouse fut la capitale du Languedoc et est de nos jours le chef-lieu de la capitale d’Occitanie. Elle est le siège de Toulouse-métropole dans le département de la Haute-Gouronne. Avec une population de plus de cinq cent mille habitants, elle fait partie des cinq  communes françaises les plus peuplées. Elle est leader de l’industrie aérospatiale en Europe notamment avec Airbus group. Ville architecturale, son nom de « ville rose » lui vient de ses méthodes de construction ancestrale avec la terre cuite. Elle dispose des plus grands monuments européens et des spécialités gastronomiques fascinantes telles que la violette et le cassoulet. Ville également sportive, elle est connue pour ses prouesses dans le rugby à quinze avec le plus grand palmarès de la France et l’une des meilleures équipes européennes.

L’urbanisation de la ville

Toulouse est une ville qui s’est très tôt initiée dans la culture industrielle par la mise sur pied de moulins sur la Gouronne et fut la base de nombreuses industries d’aéronefs telles Airbus, Sud Aviation, etc. Il en est de même pour l’industrie pharmaceutique, électronique et autres services. Elle s’est très tôt investie dans le domaine de l’enseignement et de la recherche avec une université qui date du treizième siècle, la plus ancienne de France. Aujourd’hui on note quelques difficultés au niveau du transport surtout aux heures de pointe, accentuées par la croissance démographique importante de la ville. Plusieurs boulevards sont envisagés pour donner un souffle au trafic de la ville ainsi que six autoroutes la reliant aux villes de Bordeaux, de Limoges, de Narbonne, etc.  On y note toujours des faubourgs hérités de l’après-guerre qui ont quand même tenté de s’adapter aux besoins d’urbanisation. En effet, la population de Toulouse a triplé des années 1880 à nos jours peuplant ainsi les faubourgs et influença fortement la politique urbaine de la ville. C’est seulement au dix-neuvième siècle que les autorités locales se préoccupèrent de certains problèmes d’aménagement comme l’alignement des habitations et la largeur des rues, la destruction des vieux remparts et des travaux d’aménagement de plusieurs rues et quartiers.

L’histoire de la ville

Les traces de vie humaine qui y sont  découvertes remontent au paléolithique mais une véritable vie de groupe n’est attestée qu’à partir du néolithique. Le premier village serait Villeneuve-Tolosane.  Elle fut occupée par le peuple de Tolosates trois siècles avant notre ère. Ils vivaient du troc de métaux, de vin et de blé avec les espagnoles et les italiens. Au cinquième siècle, elle devint la capitale des wisigoths qui les ont colonisé et dont les vestiges du palais ont été découvert en 1989.  Au moyen âge, la papauté lance une croisade qui met Toulouse sous dépendance de la royauté capétienne. L’université de Toulouse est fondée dans cette même période. Au quatorzième siècle la cité atteint son apogée grâce au commerce, une prospérité qui ne dura pas à cause des épidémies et d’autres tribulations telles que la guerre des cent ans qui mena à la destruction des faubourgs. Après la seconde guerre, elle fut choisie pour abriter l’industrie aéronautique et spatiale lors de la décentralisation.
Les dispositions des articles R.123-150 et R.123-152 du code de commerce prévoit que les greffiers, le GIE INFOGREFFE et l'Institut national de la propriété industrielle, sont seuls habilités à délivrer les extraits Kbis et plus généralement les certificats, copies ou extraits des inscriptions portées au registre et actes déposés en annexe. Cette délivrance intervient à un tarif réglementé unitaire fixé par l'arrêté du 28 février 2020 fixant les tarifs réglementés des greffiers des tribunaux de commerce 2,69 euros et peut être réalisée par voie dématérialisée via le site du Greffe pour un montant de 3,37 euros. Kbis.services offre uniquement une prestation commerciale d'intermédiaire.

Les greffes des tribunaux de commerce sont seuls autorisés à délivrer les extraits Kbis et autres documents officiels en relation aux entreprises. Non affilié au gouvernement, le site Kbis.services propose aux utilisateurs un service d’intermédiation avec les greffes des tribunaux de commerce, permettant d’obtenir un extrait K-bis sans se déplacer comprenant la vérification de la commande, sa transmission au greffe du tribunal de commerce concerné et sa livraison par voie numérique sous 24h ouvrées. Le tarif du service est de 49.90 euros. Néanmoins, l'usager peut entrer en contact directement avec les greffes des tribunaux de commerce pour réaliser ses démarches sans coût supplémentaire.